Délégationde l’Essonne

Crise sanitaire

Aide aux devoirs

À Villebon-sur-Yvette

À Villebon-sur-Yvette, l’aide aux devoirs est fortement perturbée par les obligations liées au confinement. Mais les contacts téléphoniques des accompagnateurs confinés chez eux avec les familles et/ou les jeunes, leur disponibilité quotidienne, permettent la préservation de la relation et le suivi spécifique.

publié en avril 2020

Suite aux relations de confiance établies progressivement, depuis juin 2018, avec la plupart des familles de l’Hôtel social, quatre membres de l’équipe se succèdent pour assurer une présence quasi quotidienne et soutiennent dans leurs devoirs scolaires, les élèves qui le souhaitent. Parallèlement, une activité hebdomadaire de dessins et de coloriages est proposée aux plus jeunes. Le confinement est venu rompre la nature de cet accompagnement, avec pour seule préoccupation - mais essentielle, la préservation du contact téléphonique avec les familles et/ou les jeunes.

Certes, une remise rapide de jeux éducatifs, ainsi que des carnets de fiches à colorier (avec des trousses de feutres) a facilité l’occupationnel pour les plus petits, au moins au début…

Les plus grands, en classe primaires et les collégiens du secondaire savent qu’ils peuvent appeler si nécessaire. Mais le contexte est difficile car l’accompagnateur ne possède pas tous les manuels de tous les niveaux !

Même si les établissements et les enseignants redoublent d’attention et de régularité pour communiquer, voire déposer le travail, la documentation visuelle ou sonore, les références diverses à utiliser... les jeunes et leur famille ne disposent pas tous -ou n’ont pas l’autonomie pour en faire usage- des différents outils numériques qui permettraient de consulter, exploiter, imprimer -situation souvent compensée par la photocopieuse-.

Au-delà de la disponibilité des accompagnateurs, rappelée aux jeunes et aux familles, un suivi spécifique est assuré, téléphoniquement, chaque jour, une bonne heure en matinée et de même l’après-midi, auprès d’une élève de fin de primaire dont le niveau et les manques nécessitent, en concertation avec le professeur et la direction, un soutien régulier, avec l’espoir de faire progresser l’élève et de contribuer aux choix adaptés que fera l’équipe pédagogique pour son entrée au collège.

Le proche avenir de notre activité est nourri d’incertitudes : même si le retour à l’école va s’amorcer progressivement à partir du 11 mai, l’âge mûr des accompagnateurs ne diminuera pas pour autant ! Catalogués dans les personnes à risques, leur présence dans l’hôtel restera interdite. Seule, la perspective sera de relancer ce projet dynamique à la prochaine rentrée : l’intégration des jeunes tout en favorisant des relations confiantes avec les familles qui nous ouvrent progressivement leur porte pour délivrer, partager et résoudre ensemble la large palette de leurs problèmes.

Serge et Odile Vicart

Imprimer cette page

Faites un don en ligne