Délégationde l’Essonne

Bani Gbaouré, un Béninois en Essonne

Dans le cadre de la campagne d’action internationale 2013, le Secours Catholique de l’Essonne recevra, du 6 au 10 juin 2013, Bani Gbaouré, membre de la Caritas du Bénin. Portrait d’un militant associatif tourné vers le service du frère.

Bani Gbaouré, membre de la Caritas Bénin

publié en mai 2013

Bani a 42 ans. Il est marié et il est l’heureux papa d’une petite fille et d’un petit garçon. Bani est le benjamin d’une famille de huit enfants. Il est fier de préciser qu’il est le seul à avoir été envoyé à l’école par sa famille. Aujourd’hui Bani a la chance de vivre proche de sa maman, âgée de 90 ans environ, et de ses frères et sœurs qui sont aujourd’hui grands-parents.

Un cursus scolaire réussi

Bani a saisi l’opportunité qui lui a été offerte par ses parents d’aller à l’école. Il a été un élève plutôt brillant. Titulaire d’un baccalauréat série D, Bani a ensuite intégré l’université d’Abomey Calavi pour quatre années d’études en sociologie-anthropologie.

Un fort engagement associatif

Très tôt, Bani a souhaité s’engager au service des autres. Il a été plusieurs fois président de l’association des élèves et étudiants de son arrondissement. Il a aussi été très actif dans divers mouvements associatifs, comme responsable de l’association des ressortissants de son arrondissement, comme trésorier du Mouvement des jeunes pour le développement de la commune de Bembéréké ou comme président de l’Association des jeunes pour le développement de l’arrondissement de Gamia.

Une vie professionnelle au service du frère

Depuis décembre 2011, Bani a été tour à tour animateur stagiaire, animateur, responsable à l’animation des programmes de la Caritas du Bénin (Bureau diocésain du Borgou pour le développement, BDBD) et enfin responsable du suivi-évaluation des programmes de la Caritas-BDBD. Il a aussi suivi une formation en planification et gestion de projets.

Un programme chargé lors de sa visite en Essonne

Bani est l’invité du Secours Catholique de l’Essonne du 6 au 10 juin, dans le cadre de la campagne d’action internationale 2013. Il se rendra aussi en Seine-Saint-Denis et dans le Val-de-Marne. Avec les animateurs et les bénévoles des équipes, Bani découvrira les différentes formes de la pauvreté du diocèse (Roms et bidonvilles, détenus, migrants, personnes isolées, familles monoparentales…). Il participera aussi au week-end de présentation de la maison du Secours Catholique de l’Essonne. À cette occasion il donnera une conférence le samedi 8 juin 2013 à 14 heures et participera à la messe dominicale du 9 juin à la cathédrale.

L’action internationale du Secours Catholique, en Essonne aussi

Pour Mgr Jean Rodhain, la charité devait toujours avoir une perspective internationale. C’est ainsi que le Secours Catholique est engagé depuis soixante-cinq ans à travers le monde dans le soutien aux personnes et territoires les plus vulnérables. Le continent africain est une priorité. L’engagement financier du Secours Catholique pour l’Afrique subsaharienne représente plus de 40 % de son action internationale. La mission principale est d’agir sur les causes et les conséquences de la pauvreté, en accompagnant les partenaires du Secours Catholique dans leurs démarches d’appui à l’autopromotion des populations les plus vulnérables et en éveillant les opinions publiques et les décideurs aux situations d’injustice vécues en Afrique. L’association entend participer activement au renforcement de la société civile africaine. En donnant à ses partenaires africains des appuis nécessaires à leur autonomisation, le Secours Catholique favorise le développement de nouvelles initiatives, proprement locales, qui pourront contribuer à construire en Afrique des sociétés plus justes et plus fraternelles.

Nous écouterons avec attention Bani le samedi 8 juin 2013 à 14 heures à la maison du Secours Catholique de l’Essonne. Il nous présentera la Caritas du Bénin, ses actions, ses projets, ses réussites, ses difficultés.

Imprimer cette page

Portfolio