Délégationde l’Essonne

Crise sanitaire

Une chaîne de solidarité

À Bures-sur-Yvette, le confinement a remis en cause toute la façon d’être et d’agir auprès des plus fragiles de l’équipe locale du Secours Catholique de l’Essonne. La collaboration avec ses partenaires de la commune et de la paroisse a permis de resserrer ses liens par e-mail, par téléphone avec tous, dans une entraide fraternelle. La responsable de l’équipe en parle.

publié en mai 2020

Face aux personnes en très forte précarité, nous nous sentions démunis. Nos espaces d’accueil fermés, nous ne pouvions plus leur apporter la chaleur d’une rencontre autour d’un café, ni l’aide alimentaire dont elles avaient besoin.

Mais nous avons maintenu notre lien avec elles, par téléphone. Ces personnes que nous accompagnons, ont été très contentes de voir que le contact n’était pas rompu. Avec la mise en place de la distribution des chèques-services, nous avons dialogué avec elles de visu. Elles ont su que nous pensions à elles en ce temps difficile. Certaines mamans, inquiètes de ne pas pouvoir subvenir aux besoins essentiels de leur bébé, pleuraient.

Nous travaillons en très forte collaboration avec les assistantes sociales du centre communal d’action sociale (CCAS). La mairie a mis en place des bons alimentaires pour toutes les familles dont le quotient familial est très faible. Nous sommes intervenus pour que les personnes que nous suivons puissent bénéficier de ces bons alimentaires, et par ailleurs, nous avons distribué des chèques-services à d’autres familles signalées par le CCAS. C’est une très bonne entraide fraternelle.

Le confinement a créé une merveilleuse chaîne de solidarité. Ce fut le cas d’une des familles que nous suivons qui avait besoin d’un ordinateur pour que les enfants puissent suivre leurs cours sur internet. Notre appel au don à plusieurs personnes, en particulier à la paroisse de Bures-sur-Yvette, a été suivi d’effet : la voisine d’une paroissienne a donné un ordinateur remis par jour par un bénévole du Secours Catholique et un des ses voisins a donné un clavier.

Je veux saluer le dévouement de celles et ceux qui se sont portés candidats à la distribution des chèques et l’abnégation de celles et ceux qui ont dû rester confinés en raison de leur âge et qui se sont vraiment sentis un peu hors jeu. 

Nous avons découvert lors de ce confinement que les liens ont pu se resserrer entre tous.

Édith Lamarre, responsable de l’équipe de Bures sur Yvette

Imprimer cette page

Faites un don en ligne