Délégationde l’Essonne

Témoignage Young Caritas Essonne

Gisèle, bénévole à l’accueil devant la préfecture

Gisèle, bénévole à l'accueil devant la préfecture

« De nombreuses personnes étrangères font régulièrement la queue toute la nuit sur le trottoir, devant la préfecture, souvent dans le froid et dans la solitude, dans l’espoir de régulariser leur situation.

Les bénévoles associés à l’aumônerie des étudiants et jeunes professionnels d’Évry distribuent des boissons chaudes à ces personnes afin de leur apporter un peu de réconfort et de la chaleur humaine.

J’étais présente à cette action avec l’aumônerie des étudiants et ce fut ma première rencontre avec les Young Caritas. C’est une action qui me tenait à cœur parce que j’ai vécu la même chose pour régulariser mes papiers. Nous allons à la distribution des boissons chaudes de 6 h à 9 h, deux lundis par mois avec du café, du thé, du chocolat chaud et quelquefois des croissants ou autres douceurs. La préfecture est située près de la route mais on voit deux mondes séparés, les voitures et les personnes qui passent pour le début d’une journée et des personnes qui ont passé la nuit à attendre l’ouverture d’un portail, se demandant si elles seront reçues ou non puisqu’il y a un quota des tickets qui sont distribués. Plus d’une centaine de femmes, d’hommes, des mamans avec leurs enfants ou leurs bébés sont là, à chaque fois et parfois même depuis la veille.

C’est une action qui apporte de la chaleur et un moyen de communication puisqu’il y a des personnes qui ne prennent rien mais qui viennent vers nous pour nous remercier d’être là, de les remarquer. Nombreux sont ceux qui nous demandent combien coûtent ces boissons, et nous répondons “un sourire”. Ils ne s’attendent pas à cette réponse et parfois, il y a ceux qui nous disent que rien n’est gratuit, ou qui rient et cela permet de briser la glace. Je me rappelle avoir beaucoup aimé la réponse d’une amie que l’on a remerciée et qui a simplement répondu avec plaisir, parfois on ne sait pas quoi répondre puisque les remerciements viennent du cœur.

Les Young Caritas essaient de faire bouger les choses auprès de la préfecture, mais souvent les choses ne changent pas. À la sous-préfecture de Palaiseau, cela a plus ou moins bougé avec des rendez-vous pris en ligne mais à la préfecture d’Évry, on dit que des rendez-vous en ligne sont possibles pourtant ce n’est toujours pas le cas. Avec d’autres associations, dont faisait partie le Secours Catholique, les Young Caritas ont fait une journée “petit déjeuner solidaire” avec pour objectif de rendre visible la situation de centaines d’étrangers, qui font la queue en longues files pendant plusieurs heures pour leurs démarches de régularisation.

Ça me fait toujours de la peine de voir cet accueil par la préfecture, je vois la dignité des personnes qui font la queue, blessée, oubliée. Une personne avisée a dit, en citant Nelson Mandela : “Nous pouvons changer le monde et en faire un endroit meilleur. C’est en nos mains de faire la différence.” »

Gisèle

Imprimer cette page

Faites un don en ligne