Délégationde l’Essonne

Rapport statistique sur l’état de la pauvreté en France

La pauvreté en Essonne en 2019

Le Secours Catholique publie son rapport annuel sur l’état de la pauvreté en France. Cette étude repose sur l’analyse de 55 400 situations de personnes accueillies en 2019 par les équipes dans toute la France. Cette année, une enquête sur le budget des ménages les plus pauvres enrichit ce document. Voici plus précisément à partir des données recueillies par la délégation de l’Essonne un aperçu des situations de pauvreté constatées dans le diocèse.

PNG - 1 Mo

En Essonne,

> près de 3 217 personnes ont été aidées par les 36 équipes locales ;

> 1 477 ont été accompagnées par les équipes spécialisées dans l’action sociale, l’enfance, le logement et les problématiques des migrants,

> 467 ont bénéficié de l’épicerie sociale,

soit un total de 5 161 personnes.

1 827 fiches ont été établies et analysées. Si rien ne garantit la représentativité de ces données, les difficultés qu’elles révèlent sont bien réelles et, pour la plupart, se retrouvent de façon récurrente, d’année et année.

La comparaison avec les années précédentes montre une persistance de la grande précarité des personnes accueillies par les équipes locales. Cette précarité touche tous les aspects de la vie :

  • le droit de résidence : 79 % des personnes accueillies sont des étrangers et 68 % des étrangers venant d’un pays hors de l’Union européenne n’ont pas de statut légal stable,
  • le logement : 69 % des personnes rencontrées vivent dans un logement précaire,
  • l’emploi et les ressources : 61 % des personnes sont sans aucune ressources.

La demande d’aide alimentaire reste la première demande exprimée par celles et ceux rencontrés dans les accueils de l’Essonne (pour 66,3 % des personnes).

La demande d’aide dans les démarches administratives continue de croître (48,3 % des personnes rencontrées), devenant la deuxième attente.

Les disparités territoriales connues de l’Essonne sont également visibles dans le profil des personnes accueillies au Secours Catholique. Dans le nord très urbanisé, les personnes, le plus souvent des étrangers, vivent dans des logements précaires, avec peu ou pas de ressources. Dans le sud plus rural, les personnes vivent davantage dans des logements stables, disposant d’un peu plus de ressources.

Les équipes thématiques répondent à des besoins plus ciblés et la population aidée a un profil un peu différent de celui des personnes accueillies dans les équipes locales, même si bien sûr, les deux populations ne sont pas disjointes. Elles ont souvent plus de ressources, le revenu médian se situant dans la fourchette entre 600 et 800 €.

Dans le document joint, vous retrouverez le détail de ces statistiques par territoire et par thématique.

PDF - 2.1 Mo

Isabelle Dubois, bénévole statistiques Essonne

Imprimer cette page

Faites un don en ligne